Prolongation ISS après 2024 (coût, partenaires ...)

Page 10 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Un des buts affiché de cette prolongation est surtout de laisser le temps à la NASA de préparer la "commercialisation" de l'orbite basse. C'est à dire une ou des stations privées sur laquelle la NASA paierait pour envoyer ces expériences et astronautes, en compagnie d'autres expériences, touristes et compagnie. Car si l'ISS s'arrête en 2024, après 10 sans Navettes les USA auront 3 cargos et 2 vaisseaux habités sans destination. Ce qui serait "ballo" comme on dit :megalol: .

Outan

Messages : 1041
Inscrit le : 30/08/2007

Revenir en haut Aller en bas


@Outan a écrit:Un des buts affiché de cette prolongation est surtout de laisser le temps à la NASA de préparer la "commercialisation" de l'orbite basse. C'est à dire une ou des stations privées sur laquelle la NASA paierait pour envoyer ces expériences et astronautes, en compagnie d'autres expériences, touristes et compagnie. Car si l'ISS s'arrête en 2024, après 10 sans Navettes les USA auront 3 cargos et 2 vaisseaux habités sans destination. Ce qui serait "ballo" comme on dit :megalol: .

Si c'est un des buts affichés,  je reste perplexe. D'ici 2024, il reste 6 ans. Si dans ce délai, la NASA ne trouve aucun repreneur, je ne vois pas en quoi prolonger la durée de vie de l'ISS changerait la donne. Quant aux vaisseaux habités (3, et non pas 2) et cargos (2, et non pas 3, le troisième est japonais) sans destinations (sauf pour la station lunaire, si elle voit le jour, et si les engins sont adaptés pour la rejoindre et revenir), il est évident que la situation serait pour le moins cocasse, si j'ose dire. Maintenant, chacun sait, et depuis longtemps, que l'ISS doit s'arrêter un jour....
Lunarjojo
Lunarjojo
Donateur
Donateur

Messages : 2986
Inscrit le : 03/01/2008
Age : 67 Masculin
Localisation : Epinal

Revenir en haut Aller en bas


@Merlin a écrit:Il ne faut pas oublier qu'avec la mise en service dans la prochaine décennie du SLS (block 2) et du BFR, la mise en orbite d'une station spatiale en LEO d'une capacité proche de celle de l'ISS actuellement sera grandement facilité. 
Un BFS converti en station me parait réalisable (retrait des "ailes", du bouclier thermique, de quelques moteurs Raptor, renforts contre les radiations et micro-météorite...) 
Le SLS block 2 cargo, avec ses 140 tonnes de capacité en LEO, peut lui aussi facilement permettre la construction d'une station du type Skylab avec plusieurs modules.
Après c'est une histoire de gros sous et de politique, la LOPG va coûter son pesant de cacahuètes, pas sûr qu'il en reste pour une station en orbite basse...

Encore une fois, qu'il y ait des lanceurs lourds ne veut pas dire que la porte du ciel est ouverte. Effectivement, comme vous le dites, c'est une histoire de gros sous. Qui paiera de nouveau une centaine de milliards de dollars pour une nouvelle station en orbite terrestre? Et pourquoi faire?
Lunarjojo
Lunarjojo
Donateur
Donateur

Messages : 2986
Inscrit le : 03/01/2008
Age : 67 Masculin
Localisation : Epinal

Revenir en haut Aller en bas


@Astro-notes a écrit:Mais au final peut-on assurer le financement d'une station orbitale terrestre et s'embarquer dans les premières opérations lunaires, telle est la question. Question aussi valable pour les Américains que pour les Chinois, seuls capables de viser la banlieue lunaire (?). Je n'ai pas de réponse, mais le moment des grandes décisions arrive.

Non! Pas au niveau des budgets actuels.
Lunarjojo
Lunarjojo
Donateur
Donateur

Messages : 2986
Inscrit le : 03/01/2008
Age : 67 Masculin
Localisation : Epinal

Revenir en haut Aller en bas


@Lunarjojo a écrit:
@Outan a écrit:Un des buts affiché de cette prolongation est surtout de laisser le temps à la NASA de préparer la "commercialisation" de l'orbite basse. C'est à dire une ou des stations privées sur laquelle la NASA paierait pour envoyer ces expériences et astronautes, en compagnie d'autres expériences, touristes et compagnie. Car si l'ISS s'arrête en 2024, après 10 sans Navettes les USA auront 3 cargos et 2 vaisseaux habités sans destination. Ce qui serait "ballo" comme on dit :megalol: .

Si c'est un des buts affichés,  je reste perplexe. D'ici 2024, il reste 6 ans. Si dans ce délai, la NASA ne trouve aucun repreneur, je ne vois pas en quoi prolonger la durée de vie de l'ISS changerait la donne. Quant aux vaisseaux habités (3, et non pas 2) et cargos (2, et non pas 3, le troisième est japonais) sans destinations (sauf pour la station lunaire, si elle voit le jour, et si les engins sont adaptés pour la rejoindre et revenir), il est évident que la situation serait pour le moins cocasse, si j'ose dire. Maintenant, chacun sait, et depuis longtemps, que l'ISS doit s'arrêter un jour....

Je parlais des vaisseaux américains... sinon on peut aussi rajouter Soyouz et Pogress. Mais bon, je pense que les cargos Japonnais et Russes n'entre pas en considération dans les choix NASA. A mon avis on peut exclure Orion pour l'orbite basse, trop cher.

6ans c'est très court.... La NASA a lancé des études avec l'industrie. Résultat en 2019. On peut imaginer un appel d'offre fin 2019 et des contrats pour une/des stations en 2020. Ensuite il faut envisager 4ans à 6ans d'études et assemblage au sol, 2ans pour les lancements/assemblage en orbite et les retards. Cela nous amène vite en 2026-28.

Si l'on souhaite un recouvrement de 2ans entre l'ISS et les futures stations, alors 2028/2030 parait une bonne date.

Tout cela c'est selon moi... mais je laisse la NASA décider :blbl: :blbl:
Outan
Outan

Messages : 1041
Inscrit le : 30/08/2007
Age : 37 Masculin
Localisation : Allemagne

Revenir en haut Aller en bas


@Lunarjojo a écrit:
@Outan a écrit:Un des buts affiché de cette prolongation est surtout de laisser le temps à la NASA de préparer la "commercialisation" de l'orbite basse. C'est à dire une ou des stations privées sur laquelle la NASA paierait pour envoyer ces expériences et astronautes, en compagnie d'autres expériences, touristes et compagnie. Car si l'ISS s'arrête en 2024, après 10 sans Navettes les USA auront 3 cargos et 2 vaisseaux habités sans destination. Ce qui serait "ballo" comme on dit :megalol: .

Si c'est un des buts affichés,  je reste perplexe. D'ici 2024, il reste 6 ans. Si dans ce délai, la NASA ne trouve aucun repreneur, je ne vois pas en quoi prolonger la durée de vie de l'ISS changerait la donne. [...]

La NASA ne peut pas trouver un repreneur pour l'ISS. Elle n'en possède qu'une partie, l'exploitation de celle-ci est trop chère pour un opérateur privé et elle n'est pas optimale pour des activités commerciales.

Ce que la NASA peut faire, c'est développer autant que possible la commercialisation des activités de ce qui est depuis quelques années un laboratoire national, afin de réduire ce qu'elle lui coûte. La question est : jusqu'à quel point ? Quelle est la réduction de la facture annuelle qu'il est réaliste d'envisager ?

L'autre élément qui va décider du futur de l'ISS, c'est l'existence de la station orbitale chinoise. C'est le congrès qui vote les budgets et il n'a pas du tout envie d'abandonner l'orbite basse aux seuls chinois, même avec une autre station plus éloignée de la Terre. Tout comme la commercialisation, le sujet a été évoqué au cours des auditions de la semaine dernière et, pour une fois, les deux grands partis américains, incarnés au sénat par Ted Cruz et Bill Nelson (61-C) sont sur la même longueur d'onde.

Si en plus les partenaires de la NASA sont eux aussi favorables à une extension de l'exploitation de l'ISS, alors il n'y aura aucun obstacle à celle-ci.
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 22591
Inscrit le : 15/08/2009
Age : 47 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


Cruz (réélu) et Nelson (battu) continuent d'essayer de prolonger l'exploitation de l'ISS avant la fin de cette mandature.
https://twitter.com/SpcPlcyOnline/status/1072251067814068225

_________________
Le désespoir est une forme supérieure de la critique. (Léo Ferré)
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 22591
Inscrit le : 15/08/2009
Age : 47 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


Bon, certes je suis anti privatisation d'un secteur public, je suis donc de mauvaise foi, mais penser privatiser l'ISS je n'en crois pas mes yeux de le lire. Voilà un outil entièrement payé par des crédits publics, qui pourrait tomber dans les mains d'entrepreneurs privés dont j'ai la suspicion de ne voir que des faiseurs d'affaires, des financiers. Cette perspective ne m'enchante pas d'autant que des exemples terrestres ne m'ont pas convaincu. Mais bon, ce n'est qu'un point de vue très partisan.
Astro-notes
Astro-notes
Donateur
Donateur

Messages : 13805
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


Le sénateur Bill Nelson espère faire voter la prolongation de l'ISS jusqu'en 2030 avant la fin de l'année. Le projet est soutenu par lui-même (démocrate, non réélu et donc qui quitte le sénat dans 15 jours) et Ted Cruz (républicain, réélu).

https://spacenews.com/nelson-continues-effort-to-extend-space-station/

A suivre donc ce qui va se passer avant la fin de la mandature.
Vadrouille
Vadrouille

Messages : 1733
Inscrit le : 04/10/2007
Age : 25 Masculin
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


@Astro-notes a écrit:Bon, certes je suis anti privatisation d'un secteur public, je suis donc de mauvaise foi, mais penser privatiser l'ISS je n'en crois pas mes yeux de le lire. Voilà un outil entièrement payé par des crédits publics, qui pourrait tomber dans les mains d'entrepreneurs privés dont j'ai la suspicion de ne voir que des faiseurs d'affaires, des financiers. Cette perspective ne m'enchante pas d'autant que des exemples terrestres ne m'ont pas convaincu. Mais bon, ce n'est qu'un point de vue très partisan.
En même temps, la récupération par le secteur privé est préférable à la destruction par désorbitation.
Dans le premier cas, des entreprises récupèrent les crédits publics, dans l'autre ils partent en fumée.


Dernière édition par GNU Hope le Sam 15 Déc - 7:19, édité 1 fois
GNU Hope
GNU Hope

Messages : 467
Inscrit le : 25/07/2016
Age : 55 Masculin
Localisation : Jargeau Loiret

Revenir en haut Aller en bas


"Ils partent en fumée" oui, mais l'économie est énorme pour pouvoir envisager autre chose. On a appris beaucoup avec les Saliout et Skylab, les Mir et ISS on peut d'autant plus tourner la page que la Chine va prendre un relais (équivalent à Mir) qui s'ouvrira aux coopérations internationales. On peut tourner son regard vers la Lune qui n'est qu'à une seconde-lumière de la Terre.
Astro-notes
Astro-notes
Donateur
Donateur

Messages : 13805
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


L'un n'empêche pas l'autre.
Si le privé récupère l'ISS sous un protocole qui reste à définir, le public pourra affecter ses crédits à la l'exploration habitée de la Lune puis de Mars.
GNU Hope
GNU Hope

Messages : 467
Inscrit le : 25/07/2016
Age : 55 Masculin
Localisation : Jargeau Loiret

Revenir en haut Aller en bas


De toute façon, j'ai bien précisé qu'il s'agissait d'un point de vue partisan ; bien, je comprends vos points de vue, ils sont inconciliables avec le mien, mais ils sont.  :D
Astro-notes
Astro-notes
Donateur
Donateur

Messages : 13805
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


J'insiste encore une fois que nous devrions parler de la privatisation du segment américain de l'ISS, et non de l'ISS.

Les Russes n'ont aucune intention de céder leur segment à une entreprise privée américaine. Et les décisions américaines ne s'appliquent qu'à leur segment.

_________________
Kosmonavtika - Le site de l'Espace russe
nikolai39
nikolai39
Admin
Admin

Messages : 9887
Inscrit le : 15/05/2006
Age : 35 Masculin
Localisation : Loiret

https://www.kosmonavtika.com

Revenir en haut Aller en bas


Pour ma gouverne, rappel utile de ta part nikolaï39, merci.
Astro-notes
Astro-notes
Donateur
Donateur

Messages : 13805
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


Jim Bridenstine a dit à l'ESA que la NASA ne quitterait pas l'ISS en 2025.
https://twitter.com/pbdes/status/1073636566285893634

_________________
Le désespoir est une forme supérieure de la critique. (Léo Ferré)
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 22591
Inscrit le : 15/08/2009
Age : 47 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


Si Bridestine est du même avis que Nelson et Cruz c'est donc que la prolongation est en bonne voie.

Pour les russes, ils anticipent une future station, mais dans tous les cas ils peuvent commencer à l'assembler depuis l'ISS (en commençant par Nauka par exemple), et le jour où la coopération s'achèvera, ils détacheront l'ensemble. Ca leur donne une certaine flexibilité par rapport aux décisions des autres partenaires, bien qu'ils n'ont aucun intérêt à ce que l'aventure ISS s'achève plus vite que prévu.
Vadrouille
Vadrouille

Messages : 1733
Inscrit le : 04/10/2007
Age : 25 Masculin
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


L'un des aspects du problème, c'est quel calendrier est envisagé pour ouvrir le programme lunaire Principalement le LOP-Gateway qui implique la NASA et les partenaires ayant déjà donné une forme d'accord même encore informelle.
Je ne crois pas que le cumul ISS / participation au LOP-Gateway soit le projet des agences spatiales assez conscientes que les politiques ne suivront pas une augmentation des budgets (pour les USA .... mystère ... mais comme le déficit du budget national n'est pas un problème .... ils peuvent y aller gaiement).
Donc Jim Bridenstein peut "pousser à la roue" pour le maintien de l'ISS (la revente au privé semble avoir fait flop ! ce qui n'est pas une surprise), pas du tout sûr pour autant que tous les participants actuels suivent. D'autant que sous budgets contraints .... cela pourrait faire pâtir d'autres branches de leurs investissements dans le spatial.

Pour ce qui est de la Russie ... tant de déclarations sur leurs programmes et leurs ambitions affichées pour de nouveaux lanceurs, de nouvelles stations  ... qu'on se demande s'ils n'adopteraient pas la "stratégie de com Elonienne" :lol!:


Dernière édition par montmein69 le Dim 16 Déc - 10:45, édité 1 fois
montmein69
montmein69

Messages : 18040
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


La privatisation est un fantasme.

Maintenir la station en l'air coute énormément d'argent : desserte mais également maintenance, support au sol, télécoms,... La NASA depuis des lustres engloutit 1/3 de son budget dans le spatial habité et ce n'est pas seulement pour fabriquer de nouveaux composants. En regard les sources de rentrée financière qui pourraient être générées par une activité payante sont très faibles. Même si la privatisation engendrera une réduction des couts fixes (toutefois dangereuses dans ce domaine), je ne vois pas comment une quelconque société non subventionnée pourrait reprendre le rôle de l'agence spatiale américaine.
avatar
Pline

Messages : 996
Inscrit le : 06/05/2009
Age : 66 Masculin
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas


Pour le moment fantasme me va.
Astro-notes
Astro-notes
Donateur
Donateur

Messages : 13805
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


@Pline a écrit:La privatisation  est un fantasme.

Maintenir la station en l'air coute énormément d'argent : desserte mais également maintenance, support au sol, télécoms,... La NASA depuis des lustres engloutit 1/3 de son budget dans le spatial habité et ce n'est pas seulement pour fabriquer de nouveaux composants. En regard les sources de rentrée financière qui pourraient être générées par une activité payante sont très faibles. Même si la privatisation engendrera une réduction des couts fixes (toutefois dangereuses dans ce domaine), je ne vois pas comment une quelconque société non subventionnée pourrait reprendre le rôle de l'agence spatiale américaine.

Arguments de bon sens, auxquels j'adhère complètement.
Lunarjojo
Lunarjojo
Donateur
Donateur

Messages : 2986
Inscrit le : 03/01/2008
Age : 67 Masculin
Localisation : Epinal

Revenir en haut Aller en bas


Les sénateurs John Cornyn (R-Texas) et Gary Peters (D-Mich.) ont présenté un projet de loi bipartisan pour étendre l'exploitation de 2024 à 2030 et faire de la présence humaine permanente dans l'espace un but national.

https://www.cornyn.senate.gov/content/news/new-cornyn-peters-bill-will-usher-new-era-space-exploration
https://spacenews.com/senate-bill-seeks-extension-of-the-space-station/

_________________
Le désespoir est une forme supérieure de la critique. (Léo Ferré)
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 22591
Inscrit le : 15/08/2009
Age : 47 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


Une prolongation de l'ISS et un LOP-Gteway en même temps? Si c'est le cas, attention aux reports de dates....
Lunarjojo
Lunarjojo
Donateur
Donateur

Messages : 2986
Inscrit le : 03/01/2008
Age : 67 Masculin
Localisation : Epinal

Revenir en haut Aller en bas


Les sénateurs Ted Cruz (R-Texas), Kyrsten Sinema (D-Ariz.), Roger Wicker (R-Miss.), Ed Markey (D-Mass.), et Gary Peters (D-Mich.) ont présenté cette semaine le projet de loi bipartisan "Space Frontier Act" qui vise à prolonger l'exploitation de l'ISS jusqu'en 2030.

Le projet de loi : https://www.cruz.senate.gov/files/documents/Bills/20190328_SpaceFrontierAct.pdf

Le communiqué de presse de Ted Cruz : https://www.cruz.senate.gov/?p=press_release&id=4393

_________________
Le désespoir est une forme supérieure de la critique. (Léo Ferré)
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 22591
Inscrit le : 15/08/2009
Age : 47 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


Sen. Cruz said. "The Space Frontier Act moves our nation forward in taking the critical step of continuing the operations and utilization of the International Space Station through 2030, securing the United States' competitive edged against China in low-Earth orbit,

Cette redéfinition des objectifs attribués à l'ISS par les USA .... pourrait défriser des partenaires associés.
Que se passerait-il si certains se maintenaient à l'échéance qui avait été décidée (2025) ?
montmein69
montmein69

Messages : 18040
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum